mardi 23 août 2011

Faire place nette

3 commentaires:

A-noname a dit…

Si je m'en frotte les mains, le savon écume, jubile... Plus il les rend complaisantes, souples, liantes, ductiles, plus il bave, plus sa rage devient volumineuse et nacrée... Pierre magique ! Plus il forme avec l'air et l'eau des grappes explosives de raisins parfumés... L'eau, l'air et le savon se chevauchent, jouent à saute-mouton, forment des combinaisons moins chimiques que physiques, gymnastiques, acrobatiques... Rhétoriques ? Il y a beaucoup à dire à propos du savon. Exactement tout ce qu'il raconte de lui-même jusqu'à la disparition complète, épuisement du sujet. Voilà l'objet même qui me convient.
Francis Ponge, "Le savon"

rose chiffon a dit…

Pareil, tout pA-reil,
la toilette avec Francis
mais avec ou sans colorant la framboise ?

JS Perrin a dit…

On passe le Ponge et tout va pour le mieux.