mardi 28 août 2012

La clé sous la porte


Sans rythme, la vie n'est pas au rendez-vous. Et si elle l'est par soubresauts, elle n'a pas la même saveur, pas la même intensité. Vous en conviendrez. Et puis, les points de suspension, les silences, les parenthèses... ne durent qu'un temps ou alors ne prolongent qu'artificiellement le sursis. 
Vos visites, vos mots, nos liens, ces échanges, nos passerelles improbables dans ce monde ultra connecté me manqueront à coup sûr. Mais six ans plus tard (835 messages), force est de constater que ma pâleur égale le cliché du jour. Last one. Il est donc préférable de boucler ici ce qui restera un truc à part dans mon for intérieur désormais clos en cette veille de rentrée. Sans doute faudra t-il passer à autre chose. On verra bien.
En attendant, prenez soin de vous. Je resterai visiteur fidèle, ici et là. Mes liens restent indéfectibles.


samedi 14 juillet 2012

L'art de se défiler


Un dernier p'tit tour. Arrivée en vue. 
Virages serrés, peloton compact.
Visages crispés, cols à grimper, piquouse au vestiaire. 
Tenter l'échappée impossible, éviter le sprint. 
Se tortiller dans tous les sens n'en a plus. 
Le moment est venu de jouer la fille de l'air. 
Yes. Ciao.

dimanche 1 juillet 2012

Requiem

Le temps est venu pour la mise en veille.
Bière et Demeure.
Bonnes vacances à tous.
Faites le bien.

jeudi 14 juin 2012

Vincent Pianina

Coup de projo. Vincent Pianina tient blog sur rue et publie des pépites en vignettes BD. Humour décalé. Grince et pince sans rire. Lire et sourire. Il crée aussi des trucs surprenants et totalement incredible comme ce clip vidéo. Fait main. Papier, colle, ciseaux. Franchement, c'est top, non ? Faites passer. Avec ou sans Twitt.

#16. Østersøen (Ödland, Sankta Lucia) from Lorenzo Papace on Vimeo.

mardi 12 juin 2012

Festival de JAZZ, Petite Pierre

Le festival de JAZZ, la Petite Pierre, dans les Vosges du nord, avec une programmation à faire pâlir son cousin du Gers. Visez plutôt : Anouar Brahem, si rare, si attendu... Boubacar Traoré, Zakir Hussain, Roberto Fonseca, Kenny Barron, Eric Bibb, Bojan Z, Avishai Cohen... Bluffant sur le papier. Petite Pierre qui roule... Rendez-vous est pris.

mardi 5 juin 2012

Temps suspendu

...
Sur place. Arrêt sur image.
Mouvement en berne. Sédentarisation.  Sclérose de printemps.
Articulations rouillées.
...
Sortie pianissimo.
Reprendre ses esprits. Tâtonner.
Chercher la lumière.
Prendre ses jambes. Sans à-coups.
...

samedi 12 mai 2012

Samedi soir

Ne faites pas l’amour le samedi soir parce que, s’il pleut le dimanche, il ne reste plus rien à faire.
Sacha Guitry

mardi 24 avril 2012

La France des invisibles


La France rurale scrutée à la loupe. Comprendre et tenter de re-pêcher ceux qui ont préféré l'original à la copie. Pffh. A force de chiffons et voiles agités en tous sens, voilà où nous en sommes.
C'est malin...

dimanche 22 avril 2012

Aux urnes !


A pied, à cheval... peu importe comment. Quoique... au prix du gasoil, on réfléchit à deux fois avant de grimper dans la voiture. Est-ce plus clair avant de glisser son bulletin ? Bah. Ni Bayrou de secours, ni un dernier Poutou pour la route. Ne Mélanchon pas tout. Ce ne serait pas Joly Joly, dit-on... La page Sarko se tourne. La Pen est pour lui. Et les fleurs, tulipes et roses, pour l'autre pays du fromage... Ach, on rigole !

dimanche 15 avril 2012

Aux couleurs de la République


Ni pédalo, ni Titanic....
Juste un air d'Hugues Aufray pour vous dans la tête.
Ah vous auriez préféré Manureva de Chamfort ? Bon. Je note. Next time.
En attendant, tous en chœur !

C'est un fameux trois-mâts fin comme un oiseau Hissez haut Santiano
Dix-huit noeuds quatre cents tonneaux
Je suis fier d'y être matelot

Tiens bon la vague et tiens bon le vent
Hissez haut Santiano
Si Dieu veut toujours droit devant
Nous irons jusqu'à San Francisco

(...) On prétend que là-bas l'argent coule à flot  Hissez haut Santiano On trouve l'or au fond des ruisseaux J'en ramènerai plusieurs lingots Tiens bon la vague et tiens bon le vent Hissez haut Santiano Si Dieu veut toujours droit devant (...) Nous irons jusqu'à San Francisco...

samedi 14 avril 2012

mardi 10 avril 2012

Pâques au balcon


Ou un truc dans le genre... Mais, cette fois, j'ai comme un doute. Bah. Roucoule ma poule. Raoul et Pascal ne vous poseront plus de lapin de sitôt.

mercredi 14 mars 2012

Les requins de Hong-Kong

Non, je ne parle pas des requins des places financières ou qui évoluent en eaux troubles... Pour le coup, ce sont de vrais requins. Ou ce qu'il en reste. Un pote sur place s'alarme et manifeste humeur et désapprobation. Inutile de voir le film jusqu'au bout. Les premières images suffisent pour comprendre de quoi il en retourne. C'est dit. C'est posté. A vous.

HK Street Sharks from Gary Stokes on Vimeo.

samedi 10 mars 2012

Paix à son âme


L'info est tombée.  
Moebius - Giraud, géant parmi les géants n'est plus.
Blueberry, héros modèle d'une collection chérie, dévorée, lue, relue, jouée dans les cours de récré. Blueberry fier pendant de Josh Randall, de l'Harmonica ou encore de Josey Wales... D'un coup, c'est comme un flash back, plein les mirettes. Ben ouais.

Moebius, ensuite.. peut être pour être pris au sérieux. Pour grandir un peu, explorer d'autres univers, côtoyer le grand ART. Y entrer ici et .

Lettres et bulles de noblesse. A coup sûr.

Que Libé soit à la hauteur lundi matin et sorte une Une digne de ce nom.

mardi 6 mars 2012

Paradigme

Parapluies des quatre coins du monde.
Cherbourg et Bombay.
Ou ailleurs. Porte-parapluies.
Rétroviseur. Retour du futur.
Paranormal ou parallèle.
Peu importe.
Juste couver l'empreinte indélébile.
Instant rare.
Parabole.
Par amour.
Par à coup.
Abri de fortune et des regards indiscrets.
Paradis ou temps perdu.
Abri-abra cada-bra.
Parbleu.
La magie opère. Opéra.
A cœur ouvert.
Chasse la douleur.
Panses-y.
Paracétamol.
A quat'sous. Pour deux balles. Trois fois rien.
Pas un clou.
Pas grave.

jeudi 1 mars 2012

Joie méchante

C'est ce que Limanov lui-même a exprimé après l'attribution du prix Renaudot à Emmanuel Carrère : "une joie méchante". On peut comprendre ce sentiment contrasté de Limonov. Héros de livre, lui qui rêvait d'un destin de héraut national-bolchévique. Il y a de quoi l'avoir mauvaise. Les bien-pensants occidentaux récompensant un Carrère qui va se faire du beurre sur le dos d'un révolutionnaire.
Mais, au-delà de ça, dans cet hiver en fin de règne, il me faut saluer une vraie joie de lecture. Carrère donne, dans son bouquin, du lustre à un personnage obscur, sulfureux, antipathique mais captivant. Cette vie sous toutes les coutures de Limonov, idole underground comme exhibée en plein air, laisse la crasse, le sang, le sexe, la poésie, la puanteur, la vodka... se mêler à l'histoire de la Russie post Brejnévienne jusqu'à Poutine. La journaliste Anna Politkovskaïa ouvre le sinistre bal de cette perdition. La boue malsaine et grise est bien le fil rouge (sic) de l'Histoire de la Russie, d'un roman baigné dans le réel. La fascination reste ainsi intacte au fil des pages et Carrère réussit avec l'Est ce qu'Ellroy, dans une certaine mesure, a raconté de l'Ouest. La morale n'est pas plus sauve. Mais, sans doute, "est-ce plus compliqué que cela", diraient auteur et protagoniste dans un même élan.

vendredi 17 février 2012

A propos d'Elly


Film d'Asghar Farhadi avec Golshifteh Farahani (2009) vu dans "le poulet aux prunes" de Marjane Satrapi. Deuxième film d'Asghar Farhadi, juste avant son Ours d'or à Berlin pour "une séparation", qui s'impose dans le monde du 7e art d'autant plus compliqué qu'il sait contourner la censure locale. A propos d'Elly est un film en huis clos ouvert sur la mer. Paradoxe sans doute. Film à voir, à vivre comme une plongée en nos fors intérieurs, en nos sentiments parfois troubles, contradictoires, passionnés dès lors que le train quitte ses rails. Métaphores à foison pour un film riche, magnifiquement interprété et réalisé par le maître iranien.

jeudi 16 février 2012

Strasbourg

Hep. Comme on nous parle en direct de Strasbourg. Hop. Pour en savoir un peu plus sur l'Alsako, sa langue et ses mots. Pascale Clark en pleine forme cause avec Huguette, Bretzel d'or régionale. Hopla.

mardi 7 février 2012

samedi 4 février 2012

mercredi 1 février 2012

Où est Charlie ?


Mercredi, jour des enfants. Conseil des sinistres à Paris. Un petit jeu pour se détendre. Cela étant, y a un (tout petit) piège : Charlie porte un maillot blanc sans rayures.
Sauras-tu le retrouver quand même ??!!