lundi 21 décembre 2009

En toutes circonstances

En tout lieu et à tout âge.
L'occasion d'ouvrir la rubrique des chaudes recommandations. Je vous en livre une, hum : Mensonges sur le divan d'Irvin YALOM. Régal. Impression d'avancer, page après page, tout nu, sur la pointe des pieds. Et à chaque inspiration de l'auteur s'embarquer avec lui, pendu à ses lignes, vers des frémissements de jouissance en silence. Brrr. Rien que ça. Eh bien oui. Ne pas toujours brider son enthousiasme ni bouder son plaisir. Je vous l'accorde. C'est bientôt Noël.
Et vous ? Quoi de bien sur le chevet à déposer sous le sapin ?

5 commentaires:

Rose Chiffon a dit…

Sur le chevet qui est une table de salle à manger, il y a de la place et je lis : l'actuel Thriller de Iegor Gran (ses autres oeuvres aussi), tout Echenoz, un livre sur la danse au 20ème siècle, l'excellent et très esthétique L'écume d'écume des jours (illustré), les quatrains soufis de Rûmi, un dictionnaire langage grossier/français soutenu, plusieurs livres muets (très jolis à regarder) et un manuscrit.
Merci du conseil.

Anonyme a dit…

qui est ce lecteur ?
Ah en ce moment je suis rentrée à plein dans "trois femmes puissantes" de Marie N'Diaye, une écriture fouillée et simple tout à la fois. Une expression très libre.

K. a dit…

Tiens tiens suis dans les mensonges de Yalom aussi...et puis en même temps dans d'autres pièces, dans Todorov, La signature humaine,Irving,L'oeuvre de Dieu la part du diable, Murakami, Au sud de la frontière à l'ouest du soleil, Kundera, la valse aux adieux...vive le temps libre de Noël...

Bil a dit…

Hop hop hop. Merci. Foison de lectures en 3 passages.
Le lecteur ? Ben anonyme lui aussi.

PS a dit…

BD aussi : Les deux tomes des "mauvais garçons" de Dabitch et Flao chez Futuropolis. Esprit et corps du Flamenco andalou.