vendredi 19 décembre 2008

J'aurais voulu être un type bien

J'allais oublier de vous dire. La Francophonie tient son Woody. A quelques jours de Noël, pour les retardataires éventuels, au degré zéro de l'inspiration, je vous invite, les yeux fermés, à vous précipiter chez votre libraire favori qui se fera un plaisir de vous glisser ce bijou dans le cabas. Je suis même prêt, c'est vous dire, à rembourser le premier mécontent ou insatisfait. Vous voyez! D'ailleurs qui n'a jamais rêvé d'être un type bien? Qui plus est à la veille de Noël...
Alors, la morosité vous gagne, le cynisme vous fait défaut, l'ironie vous distrait?
N'hésitez plus. Les nouvelles de Villard sauront accompagner comme une poire votre lendemain de réveillon et ainsi prévenir toute gueule de bois...
Oui! Ce garçon doit passer entre vos mains et sous vos yeux. Le cytry a vu juste. Marc Villard, est à l'écriture ce que Robert Jonquet au sein de la grande équipe de Reims et qui vient de nous quitter... était au football : «dur sur l’homme, sobre au sol, royal dans les airs.»


Et pour ne rien gâter, Marc Villard se balade les doigts dans le nez sur la toile

2 commentaires:

Cat a dit…

Morose: " C'est trop tard, les dés sont jetés"

Cynique: " Un objectif doit toujours être réaliste!"

Ironie:" Tu t'étais rendu compte de rien avant aujourdh'hui !"

am a dit…

c'est un code entre cat et bil?
Pour le bouquin, au vu de mon état d'esprit je veux bien me lancer...à suivre...surtout s'il ya a remboursement à la clé...