jeudi 25 décembre 2008

Ding ding dong !

Paix. Cessons le feu nourri de critiques, de prises de bec et de tête inutiles. Halte aux rhumes de cerveau et de foin. L'heure est aux ripailles familiales, insouciantes et égoïstes. Hopla. Laissons vivre notre cholestérol. Privilégions la crise de foie après celle des bourses. Débouchons de concert la gazelle de Mogador et le Beaujolais de l'oncle René. Place à l'audace, à la mixité culturelle et ventripotente. C'est Noël. Amen.

2 commentaires:

PS a dit…

C'est nain porte quoi, oui.

am a dit…

Vivre, c'est accepter ses contradictions et nourrir ses pulsions idylique!