dimanche 16 mars 2008

Porte drapeau

"(...) Dans la dignité, sans tapage important, ni grand défilé, au nom de tous ceux qui sont morts, hommes et femmes."
Lazare Ponticelli (1897-2008)

1 commentaire:

am a dit…

Je ne pense pas que cette conscience habite cet homme là (ni ses congénères): du pain et du sel serait plutôt leur étendard!
La transparence vitrée de l'image pourrait laisser croire à l'idée du passage initiatique des valeurs.
J'attends le taux de participation de la journée avant de répondre à Lazare.
Un peu de nationnalisme en ce jour, ya pas d'hasards mais que des ponts entre les esprits (bof!)