mardi 28 août 2007

Crabe

Un pote n'est plus. Voisin des fleurs à Bischheim. Copain de rue. 40 balais tout juste. 2 ptits bouts. 1 épouse. 1 chien peut être.. Je ne sais pas. Saloperie de cancer. Punaise... ça refroidit. Saloperie de vie. Même pas eu le temps de te dire au revoir, Christophe... ni de te dire bonjour, ces derniers temps. Passées l'enfance, l'adolescence... la vie maritale, adulte, professionnelle nous jette vers un ailleurs, vers autre chose où seule la nostalgie a parfois droit d'entrée... où vouloir se retourner, s'arrêter ou tout simplement marquer une pause peut s'avérer fatal... Drôle de vie parfois, vous ne trouvez pas ? Comment trouver le bon tempo ? Je ne sais pas. Besoin d'un peu de dérision. Pas mieux que Pierre Desproges. Le relire, le réécouter et se servir un Bordeaux :

"Qu’est-ce que le premier janvier, sinon le jour honni entre tous où des brassés d’imbéciles joviaux se jettent sur leur téléphone pour vous rappeler l’inexorable progression de votre compte à rebours avant le départ vers le Père Lachaise…
Cet hiver, afin de m’épargner au maximum les assauts grotesques de ces enthousiasmes hypocrites, j’ai modifié légèrement le message de mon répondeur téléphonique. Au lieu de dire « Bonjour à tous», j’ai mis « Bonne année mon cul ». C’est net, c’est sobre, et ça vole suffisamment bas pour que les grossiers trouvent ça vulgaire."


L'ascenseur...

et ses mots qui m'accompagnent souvent lorsque je grimpe dans une de ces cabines, les 4 étages de ma tour sordide de Rabat.

4 commentaires:

Cat a dit…

Fleurs...florilège

"L'intelligence, c'est le seul outil qui permet à l'homme de mesurer l'étendue de son malheur".
Pierre Desproges

"On se demande parfois si la vie a un sens... et puis on rencontre des êtres qui donnent un sens à la vie".
Brassaï

Partager un Bordeaux avec des êtres chers me semble un excellent antidote.

Anonyme a dit…

Et oui, tout fout le camp, tu préfères même le Bordeaux maintenant...

Bur a dit…

Merci de ces mots....
Bordeaux partagé avec moi même....

Nicolas a dit…

C'est Desproges qui demandait de trouver l'intrus dans une liste qui était à peu près celle-ci :
Espoir-Bonheur-Sourire-Schwartzeberg...

Seule consolation, si besoin était, c'est de se dire qu'il est désormais en bonne compagnie avec des gens comme Desproges justement ou Truffaut ou Brassens ou Brel...On ne pourra peut-être pas tous dire ça !